°C-ute Canapé

dimanche 2 juin 2013

"GTO Shonan 14 Days", tomes 1 et 2 de Tôru Fujisawa



J'ai enfin pu lire les deux premiers opus de ce manga !

Résumé
Il est de retour et il est très énervé ! Après l'incident avec Teshigawara, Onizuka s'est fait tirer dessus et a fini à l'hôpital. N'étant pas du genre à rester sans rien faire, il décide de participer à une émission télé ! Mais le voici révélant en direct qu'il a failli enterrer vivante une de ses élèves, Urumi Kanzaki. Afin de se faire oublier, il se met en route vers Shonan, où il va passer 14 jours dépaysans... ou pas !

Mon avis
Je suis une grande fan de la série d'origine, GTO. Tout comme Fullmetal Alchemist reste mon shônen préféré et Fruits Basket mon shôjo préféré, GTO est le seinen que je préfère. Depuis le temps que j'entendais parler d'un possible retour d'Onizuka, j'étais super méga heureuse de le voir débarquer dans une nouvelle série. Je l'ai acheté dès sa sortie, mais alors que j'avais déjà cinq tomes dans ma bibliothèque, je ne l'avais toujours pas commencé... Ce fut enfin chose faite au mois de mai, pour mon plus grand plaisir, puisqu'il s'agit de mon coup de cœur du mois. Peut-être ne suis-je pas tout à fait objective : la nostalgie joue beaucoup. Et d'ailleurs, on voit bien dès le début de cette nouvelle série que c'est à nous autres nostalgiques que Tôru Fujisawa s'adresse. Les clins d’œil sont nombreux et l'humour propre au mangaka est toujours aussi présent. Toutefois, GTO Shonan 14 Days n'est pas pour autant un sosie de son prédécesseur. Les gamins que l'on y rencontre ne sont pas des rééditions des 3e4. Ils ont bien chacun leur propre identité. C'est quelque chose que j'adore chez Tôru Fujisawa : parvenir à créer autant de personnages uniques. De la même manière, le problème ici pour Onizuka n'est pas vraiment de se faire accepter par les adolescents recueillis par le White Swan : il y parvient assez vite. L'objectif d'Onizuka est d'aller plus loin puisqu'il s'agit de leur faire "ouvrir la porte de leur cœur", ce que ne parviennent pas à faire les éducatrices de ce centre d'accueil, à leur grand désarroi. En effet, nous sommes face à des enfants aux blessures extrêmement profondes. Ces deux premiers tomes nous permettent de faire connaissance avec eux et d'entrevoir les causes de leurs souffrances, mais ils se concentrent surtout sur l'histoire de Miki : fille du préfet de la police de Shonan, elle s'en sent abandonnée depuis la mort de sa mère et se venge sur les adultes en général. Elle est la plus agressive de tous les adolescents du White Swan.

20/20
Gros coup de cœur

2 commentaires:

  1. J'ai lu aussi le début de cette série et le plaisir de retrouver l'univers de GTO était tout aussi grand !
    Il faudrait vraiment que je lise la suite, ça s'annonçait très intéressant ^.^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait moi aussi que je m'y remette ^^

      Supprimer