°C-ute Canapé

mercredi 22 octobre 2014

"L'Ange de la nuit, tome 2 : Le Choix des ombres" de Brent Weeks


Il y a pratiquement deux ans, j'ai lu le tome 1. Il était donc vraiment temps de lire le tome 2 ! C'était de toutes façons un de mes objectifs cette année, comme l'atteste ma liste du challenge ABC. Si vous n'avez pas encore lu le tome 1, ne lisez surtout pas la quatrième de couverture. J'ai essayé de faire au mieux pour ne pas vous spoiler dans mon avis, mais si vous avez peur, contentez-vous de ma chronique sur le tome 1, dont j'ai donné le lien ci-dessus. ^_^

Quatrième de couverture
Le tueur parfait n’a pas de nom, il a plusieurs visages.
Kylar Stern a renoncé à sa vie d’assassin. Son maître Durzo et son meilleur ami Logan Gyre, l’héritier du trône, ont trouvé la mort au cours de l’invasion brutale du pays par les armées du Roi-dieu. Kylar part s’installer dans une autre ville, fait de nouvelles rencontres et change de métier.
Mais lorsqu’il apprend que Logan est toujours vivant, prisonnier dans une prison infâme où il doit cacher son identité, Kylar est confronté à un terrible dilemme : abandonner la voie des ombres à tout jamais et vivre heureux avec sa petite famille, ou bien replonger dans la violence et mettre à profit ses talents mortels pour sauver son pays et son ami… au risque de tout perdre.

Mon avis
Entrer dans ce second tome n'a pas été une mince affaire pour le poisson rouge que je suis. En effet, ma lecture du tome 1, comme je vous l'ai précédemment signalé, remonte maintenant pratiquement à deux ans. Or, l'univers de L'Ange de la nuit est tellement complexe que je ne me souvenais plus de grand chose. A vrai dire, je me souvenais de comment elle commençait, de comment elle finissait et... voilà. Concernant les personnages, je me souvenais de Durzo Blint, de Mama K., de Poupée (mais alors son vrai nom ?), du héros (mais c'est quoi son nom, déjà ?), et voilà. Non, vraiment, il faut que je m'achète une mémoire. D'ailleurs, quand le narrateur a parlé d'Uly au début, ma réaction a été la suivante : "Kwaaaaaaaaaa ? Kylar et Elène ont eu un gosse ? Mais j'ai loupé un épisode, moi !!! Il a quel âge, là, Kylar ??" En fait, non, ils n'ont pas eu de gosse - ils n'ont pas même couché ensemble, donc ça aurait été difficile.
Je ne me plaindrai pas de la complexité de l'univers de L'Ange de la nuit. Quand je dis "univers", j'entends par là : l'intrigue et les personnages. Je ne m'en plaindrai pas car tout est maîtrisé, il n'y a rien à redire là-dessus - on se rend d'ailleurs compte à la fin, mieux que jamais, à quel point absolument rien n'a été laissé au hasard -, et j'aime quand on n'a pas une simple et vulgaire opposition entre "les gentils" et "les méchants". Le fait que le narrateur aborde de nombreux points de vue, au lieu de se focaliser sur Kylar, montre vraiment bien à quel point les choses ne sont pas si simples. D'ailleurs, dans ce tome, l'auteur élargit vraiment le champ des événements, introduisant de nombreux nouveaux personnages, et montrant que l'histoire s'inscrit dans un contexte beaucoup plus large qu'on aurait pu le croire au premier abord - ce qui permet d'ailleurs d'ouvrir la voie au tome suivant. Ce dont se plaindra le pauvre petit poisson rouge que je suis, c'est de ne pas avoir eu le droit à une bonne phase de rappel au début (oui, je sais, ça a un côté rébarbatif, mais en même temps, ça fait du bien !).
Les personnages sont complexes, disais-je. Si le Mal avec un grand M existe, incarné qu'il est par Garoth Ursuul, il est plus difficile de rencontrer des incarnations du Bien à l'état pur. Même Elène, la plus "sainte" de tous, n'est finalement pas si "blanche" que ça. D'ailleurs, au début, je trouvais son personnage un peu "faux-cul". Enfin, dans le tome 1, souvenez-vous, je l'aimais bien, mais au début du tome 2, elle me cassait un peu les pieds avec son côté moralisateur, alors qu'au fond, l'amour qu'elle porte pour Kylar est lui seul révélateur qu'elle n'est pas l'incarnation vivante de la pureté. L'évolution de son personnage, à la fin de ce second opus, ne fait que renforcer cette idée, et elle-même comprend finalement que la notion de bien et de mal est plus complexe qu'elle ne l'imaginait.
En matière d'évolution intéressante - et même plus intéressante -, on peut citer également le personnage de Logan. Dans ce tome, il souffre beaucoup, et par là même, il apprend beaucoup. Il manque de perdre son humanité... pour finalement devenir un roi des plus humains. J'ai beaucoup aimé suivre ce personnage. Comme beaucoup de personnages en littérature, sa descente aux Enfers est un véritable rite d'initiation. Il en ressort grandi, prêt à devenir un héros.
J'ai également beaucoup aimé suivre les personnages de Vi, de Kylar et d'Uly. Vi est un personnage torturé, qui se bat pour être maître de son destin. Bien qu'elle soit présentée comme une ennemie du personnage principal, on s'y attache très vite. Malgré son langage grossier et ses manières brutales, on éprouve rapidement de la compassion pour cette "handicapée affective", qui est vouée à causer du tort à ceux auxquels elle ose s'attacher. Kylar lui ressemble beaucoup : lui aussi est torturé et peine à garder en main les rênes de son destin. Il est piégé par un dilemme, qui fera de lui un assassin, quoi qu'il choisisse, et qui lui offrira des regrets, quoi qu'il fasse. En revanche, Uly est un vrai petit rayon de soleil dans ce monde de brutes.
Pour conclure, vous l'aurez compris : je ne peux que vous recommander cette saga de grande qualité. Toutefois, à moins que vous n'ayez une mémoire en acier, je ne peux que vous recommander de prendre des notes lors de votre lecture du premier tome pour ne pas être perdu(e) lors de votre lecture du second.

Extrait
- Avez-vous ressenti que ce que j'ai ressenti ? reprit Logan. Cette rage ? Cette impuissance ? Avez-vous été confronté au mal sans pouvoir lui résister ? Avez-vous éprouvé cette honte ?
Dans la foule, personne ne détourna la tête de peur qu'on remarque les larmes qui perlaient à ses yeux. Tout le monde acquiesçait. Oui, oui.
- J'ai eu honte, dit Logan. Laissez-moi vous dire ce que j'ai appris au fond du Trou. J'ai appris que c'est dans la souffrance qu'on trouve la véritable mesure de sa force. J'ai appris qu'un homme pouvait être un lâche aujourd'hui et un héros demain. J'ai appris que je n'étais pas aussi vertueux que je le croyais. Mais avant tout, j'ai appris que j'étais capable de changer au prix de terribles sacrifices. J'ai appris qu'on pouvait réparer ce qui a été brisé. Et qui m'a appris tout cela ? Une prostituée. J'ai découvert l'honneur, le courage et la loyauté dans le cœur d'une femme qui avait vendu son corps. Elle m'a montré l'exemple et elle m'a sauvé.
"Aujourd'hui, parmi vous, il y a des femmes qui vous ont appris la même leçon. Vous êtes nombreux à avoir honte de votre mère, de votre femme et de vos filles parce qu'elles ont été violées, parce qu'on les a obligées à se prostituer au château, parce qu'elles se sont vendues à des maisons de passe pour survivre. Vous les avez méprisées. Vous les avez rejetées.
"Je dis moi que ces mères, ces femmes et ces filles nous ont montré comme il fallait se battre. Elles nous ont donné Nocta Hemata. Elles nous ont donné du courage. Elles nous ont indiqué le chemin qui conduit de la honte à l'honneur. Que toutes celles qui ont combattu lors de cette fameuse nuit se présentent devant l'estrade.

19/20
A lire absolument !
(Et même que j'aurais mis 20 si j'avais eu ma phase de rappel \o/)

6 commentaires:

  1. J'aimerais bien découvrir cette série ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, elle est super. :) Mais prends des notes à chaque tome sur les divers personnages, pour ne pas être perdue après. xD Sinon, c'est l'enfer loool

      Supprimer
  2. Une de mes séries préférées :)
    Et vois le bon côté des choses, tu te souvenais du plus important : Durzo ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on peut voir les choses ainsi. xD

      Supprimer
  3. non!!! pas prendre des notes O_ô ça casse le plaisir (attention aspect moralisateur!! Mdr ) les lire à la suite xD
    n'attendant pas pour lire le 3 il serait dommage qu'il n'ai pas son 20 parce que il n'y a pas de phrase rappel non plus. je trouve toute la saga aussi bien chaque tome est une perle. il prend au fur et a mesure en maturité. et la révélation ultime... est la seule chose que le poisson rouge bis se souvient. *_* je retrouve je relis
    Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Promis, je lirai le tome 3 le plus rapidement possible, je n'attendrai pas 2 ans. xD Mais j'avoue que lire les trois tomes d'une saga aussi dense à la suite, c'est au-dessus de mes moyens hihi^^

      Supprimer