°C-ute Canapé

lundi 6 octobre 2014

"Les Fabliaux du Moyen Âge", anthologie des éditions Hatier


J'ai lu ce livre en août, pour le boulot, mais également pour le Cluedo littéraire, le challenge Comme à l'école et le challenge Un classique par mois.

Présentation de l’œuvre
Il fait bon écouter les fabliaux, Messires. Écoutez donc ces douze petits récits vifs et plaisants où vous retrouverez toute la société médiévale : seigneurs et vilains, bourgeois et marchands, maris et femmes, prêtres... Vous verrez que le bon sens et la malice permettent souvent aux faibles de prendre leur revanche.
Une anthologie de douze fabliaux permettant de découvrir le genre et de s'immerger dans la société bigarrée du Moyen Âge.
Pour prolonger l'étude, un groupement d'"histoires à rire" des XIXe et XXe siècles.

Mon avis
J'aime beaucoup les fabliaux, genre que j'ai découvert finalement assez tardivement - ou alors, peut-être n'ai-je pas été marquée par ce genre en classe de 5e ? Lorsque j'ai voulu lire ce recueil, qui m'avait été offert par l'éditeur dans le cadre de mon travail, je connaissais déjà plusieurs des fabliaux choisis, mais c'est toujours sympa de les relire, et j'ai découvert avec plaisir les autres textes. J'ai également apprécié le prolongement proposé, avec des "histoires à rire" plus récentes, notamment "La Leçon du petit motard" de Raymond Devos. Les textes sont courts, dynamiques et amusants, si bien qu'on peut les enchaîner sans se lasser. J'ai aimé les étudier avec mes élèves, qui eux-mêmes ont plutôt apprécié dans l'ensemble ce chapitre.

Ma petite anecdote
J'ai commencé par étudier "Brunain, la vache au prêtre" avec mes élèves. C'est l'histoire d'un paysan qui, après avoir entendu le curé de sa paroisse dire que "Dieu rend au double ce qu'on lui donne de tout son cœur", décide de donner sa vache à ce prêtre. Puis, j'ai enchaîné avec "La vieille qui graissa la main du chevalier", qui parle d'une vieille femme pauvre, ne possédant que deux vaches. Or, un jour, ses vaches s'échappent, et un vilain prévôt s'en accapare... Lorsque j'ai voulu faire lire ensuite "Brifaut" à mes élèves, ils ont tout de suite sorti : "Laissez-moi deviner... Brifaut est une vache !" xD

20/20
Gros coup de cœur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire