°C-ute Canapé

lundi 20 janvier 2014

"Certaines l'aiment chaud" de Teresa Medeiros


J'ai lu ce livre dans le cadre du Challenge "Comme à l'école".

Présentation de l'éditeur
Et si cet incorrigible libertin se révélait être son meilleur parti ?
Catriona Kincaid n'a que faire de sa sécurité lorsqu'elle s'aventure dans la sombre prison de Newgate, à Londres. Bien décidée à se marier pour regagner son domaine en Écosse et rétablir l'honneur de son clan, elle vient trouver Simon Wescott, un noble en disgrâce, libertin patenté, qu'elle avait surpris avec sa cousine il y a fort longtemps... Simon est stupéfait de voir que le garçon manqué croisé des années auparavant est devenu une femme affirmée aux formes voluptueuses. Cette jeune beauté est prête à lui offrir richesse et liberté - une aubaine inespérée pour ce prisonnier -, mais la seule chose que ce débauché exige de cette union est de pouvoir profiter des plaisirs charnels du mariage.

Mon avis
J'ai passé un très bon moment de lecture avec cette romance, qui tient toutes ses promesses. L'histoire d'amour est prenante et les personnages principaux attachants, jusque dans leurs défauts. Au-delà de la romance, Certaines l'aiment chaud est un roman d'apprentissage : Simon apprend à aimer et à ne plus fuir, Catriona apprend à grandir et à avoir les pieds sur terre. Je suis souvent agacée par les personnages naïfs, mais Catriona est tellement courageuse, tellement pleine de bonne volonté, tellement rêveuse, que je n'ai pas réussi à lui en vouloir. Et puis, ce que le résumé ne dit pas, c'est que si elle est aussi décidée à aller chercher un mari en prison, c'est parce que c'est son dernier recours pour échapper à un prétendant réellement crapuleux. A côté de lui, Simon est un véritable amateur.
Ah, Simon, parlons-en ! Ce personnage est bourré d'humour. Il m'a beaucoup fait rire ou sourire, notamment avec son running gag, qui consistait à affubler Alice de divers prénoms commençant par A (Agatha, Agnès, Amelia,...). J'ai aussi aimé son côté humain. Il n'a clairement rien d'un héros, contrairement à ce qu'imagine Catriona (qui a une nette tendance à se faire des films, mais encore une fois, j'aime cet aspect de sa personnalité ^^). Il dit lui-même être prêt à faire "des coups bas" si ça peut l'aider à se sortir d'une impasse. Il est faillible, et cache au fond de lui une blessure, qu'on ne devinerait pas, si on s'arrête aux apparences. Enfin, la façon dont il s'attache à l'héroïne est vraiment touchante - même si cela ne l'empêchera pas de vouloir se dérober plus d'une fois, restant ainsi fidèle à lui-même.
Concernant l'intrigue en elle-même, elle laisse clairement le pas à la romance, ce qui n'est pas fait pour me déranger. J'ai toutefois craint un moment qu'elle n'ait vraiment été qu'un prétexte à la dite romance, et que l'auteure ne la maîtrise pas vraiment, mais ouf ! elle m'a finalement prouvé le contraire, et j'ai adoré le dénouement. En lisant l'épilogue, je me suis rendue compte qu'en fait, Certaines l'aiment chaud est le premier tome d'un diptyque. Vite, Milady, publiez la suite !

Le WTF du roman
La majeure partie du roman se déroule en hiver, lorsqu'il neige. Bref, il fait froid. Mais ça n'empêche pas l'héroïne de se balader dehors avec pour seul vêtement la chemise de son mari. Y en a qui n'ont pas peur d'attraper la mort ! \o/

Extrait
- J'oubliais que vous attendiez une compagnie plus stimulante que la mienne. Vous devez être fort déçu.
Il lui adressa un regard indéchiffrable sous ses longs cils cuivrés.
- Je ne dirais pas cela. Surpris, sans doute, mais aucunement déçu.
- Nous nous sommes déjà rencontrés, mais je me doute que vous n'en avez nul souvenir.
Alors qu'elle n'avait jamais réussi à l'oublier...
- Ah, vous ne me rendez pas justice, protesta Simon avec un sourire enfantin si adorable qu'il aurait fait fondre la banquise, Miss Kincaid.
Catriona en resta bouche bée.
Simon leva son verre en une parodie de toast.
 - Je n'oublie jamais un joli visage.
Elle crispa brusquement les mâchoires.
- Vous m'aviez prise pour un garçon.
Il esquissa un sourire amusé en regardant rapidement mais effrontément la poitrine généreuse de sa visiteuse.
- Je puis vous garantir que je ne referai pas une telle erreur, déclara-t-il en sirotant une gorgée de porto. Vous ne pensiez tout de même pas que j'oublierais une fringante dame écossaise, au parfum d'herbe coupée et de biscuit à la cannelle, reprit-il avec un nuance taquine dans la voix. Votre seul champion était un chaton orange sauvage répondant au nom de Galant Prince Charlie.
- Robert Bruce, corrigea-t-elle. J'imagine que vous vous souvenez également de ma cousine ? ajouta-t-elle, sans pouvoir retenir la question.
Il cilla, le regard aussi innocent que possible.
- Vous aviez une cousine ?
- Vous n'avez pu oublier Alice. Vous alliez achever votre œuvre de séduction quand je suis tombée de la réserve de foin juste sur votre dos.
- Ah ! oui, comment pourrais-je oublier cette chère et tendre... (Il fronça les sourcils.) Comment se nomme-t-elle, déjà ?
- Alice.
- Ah ! oui, cette chère et tendre Amelia, reprit-il en posant une main sur son cœur d'un air théâtral. Il ne s'est pas écoulé un seul jour sans que mes pensées alanguies flottent vers elle depuis que la main cruelle du destin nous a séparés.

18/20
A lire absolument !

8 commentaires:

  1. J'adore le WTF =D C'est la magie de la littérature ^^ Ça a l'air d'être un sacré personnage ce Simon quand on lit le court extrait ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on va dire ça pour le WTF xD
      Et sinon, oui, c'est un sacré numéro, ce Simon huhu^^ Et le "Amelia" n'est que le début de son running gag ; à chaque fois, tu te demandes : "C'est quoi, le prochain prénom d'Alice ?" haha !
      Bizoos

      Supprimer
  2. Sympas le petit extrait :). Quand au moment WTF, rien à dire, c'est du haut level ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que l'extrait t'ait plu. :)
      Oui, on est bien d'accord xD

      Supprimer
  3. Les romances ce n'est pas trop mon truc, mais plus je vois d'avis dessus, plus je me dis que c'est un genre qu'il faudrait que je tente au moins une fois ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, essaye toujours, tu n'y perdras rien. :)

      Supprimer